L’immobilier parisien devient de plus en plus inaccessible.
Et si vous franchissiez la Seine pour explorer de nouveaux horizons et saisir de belles opportunités ?


A la découverte de l’ouest parisien.

Selon la Chambre des Notaires de Paris (1) le prix moyen au m2 des appartements anciens dans les Hauts-de-Seine est actuellement de 5 880 €, soit une hausse de 4,6% sur un an et de 11,6% sur 5 ans. Malgré cette flambée, le marché reste bien en-deçà de l’immobilier parisien, qui enregistre une moyenne de 10 190 € du m2 avec une hausse de 8% sur la dernière année et 27% sur 5 ans. La petite couronne présente donc bien des attraits pour des investissement résidentiels ou locatifs.

Émergence du “Grand Paris“

Le projet du Grand Paris a pour ambition de faire de l’agglomération parisienne une grande métropole. Ce projet passe donc obligatoirement par le développement d’un vaste réseau de transports publics et la mise en œuvre d’une politique d’aménagement du territoire touchant à l’habitat, l’enseignement supérieur, la culture, le sport et l’environnement.

C’est dans ce contexte que s’inscrit la construction d’un nouveau réseau de RER et de métro en petite et grande couronne : le Grand Paris Express, destiné à fluidifier les transports de banlieue à banlieue. La ligne RER E Eole sera prolongée vers l’ouest jusqu’à La Défense et Nanterre et une ligne 15 devrait former, à partir de 2025, une grande rocade de 75 kms tout autour de la capitale en reliant 22 communes.

Il faut donc s’attendre à une envolée des prix dès la mise en service de ces nouveaux réseaux de transport.

Un tissu économique dense

Avec près de 840 000 salariés (2), les Hauts de Seine sont le 2ème Pôle d’emploi francilien. Le département a vu s’installer des entreprises réputées telles que Total, Schneider Electric, le Groupe PSA, Safran, Biogaran, Colgate-Palmolive, Lenovo, etc. qui ne sont pas installées uniquement à la Défense – 1er quartier d’affaires européen – mais également dans les villes avoisinantes telles que Courbevoie, Rueil Malmaison et Colombes.

Ce qui représente des opportunités d’emploi à proximité d’une future résidence principale, ou des locataires potentiels en cas d’investissement locatif.

Un cadre de vie agréable avec de nombreuses infrastructures

Éducation et santé

Les Hauts de Seine, avec plus de 860 établissements scolaires – de la maternelle au lycée – dépendent de l’Académie de Versailles. Six de ces lycées figurent dans les 50 premiers au classement national. Le département abrite également des structures post-bac très prisées : Pôle d’Enseignement Supérieur Léonard de Vinci, Campus de l’ESSEC, de l’IESEG et de l’ESSCA, Université Paris Ouest Défense.

Les infrastructures de santé sont également très développées avec 8 272 médecins inscrits au Conseil National de l’Ordre en janvier 2018(3) et six hôpitaux de Paris (AP-HP) répartis dans le département.

Culture et loisirs

Côté sport, le 92 n’est pas en reste : parc des Chanteraines pour l’équitation, fosse aquatique de Villeneuve-La-Garenne pour la plongée, Stade Olympique Yves du Manoir à Colombes, la Seine pour l’aviron, sans compter 5 patinoires et 55 piscines. De quoi trouver votre bonheur.

Les Hauts de Seine abritent plusieurs espaces verts, propices à la promenade et à la détente, seul ou en famille. Citons par exemple le parc Pierre Lagravère aménagé en bords de Seine entre le pont de Colombes et celui de Bezons, le Parc André Malraux à Nanterre et le Parc de la Folie St James à Neuilly-sur-Seine.

Enfin, pour vous divertir, vous pouvez compter sur 35 salles de cinéma, 38 théâtres et La Paris- La-Défense-Arena, inaugurée en octobre 2017, qui accueille 32 000 spectateurs pour des concerts ou manifestations sportives. N’oublions pas le célèbre festival Rock en Seine et le Festival Solidays !

Au vu de tous ces avantages, force est de constater qu’investir dans les Hauts de Seine peut s’avérer un pari gagnant. Cependant on le sait, pour un parisien, cette région lointaine qu’est la petite couronne est un monde inconnu truffé de pièges. Mieux vaut l’explorer avec un spécialiste de la chasse … immobilière de l’ouest parisien, pour mettre toutes les chances de son côté !

Le mot de Home By C « J’ai déjà accompagné l’installation de familles initialement parisiennes sur certaines communes des Hauts de Seine. Elles profitent désormais d’un espace extérieur, ce qui était absolument inenvisageable à Paris.  »
Chantal Bringuier – Home by C – 06.47.44.49.67.
(1) Source : Chambre des Notaires – 1er trimestre 2019 : http://notaires92.fr/fr/carte-des-prix
(2) Source : Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi d’Ile-de-France
(3) Source : Conseil National de l’Ordre des Médecins – Atlas de la démographie médicale en France
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *