Une vente longue concrètement, c’est quoi ? Très clairement, c’est une possibilité offerte au vendeur d’allonger la période entre la signature du compromis – ou de la promesse de vente – et le jour de la signature de l’acte authentique chez le Notaire. La date de remise des clés peut ainsi être décalée de quelques semaines à plusieurs mois.

Mais pourquoi demander une vente longue ?

Cruel dilemme : vendre ou acheter d’abord lors d’un projet immobilier ?

 Commencer par la vente

Quand un vendeur commence par vendre son bien immobilier avant de procéder à une acquisition, il met la banque de son côté ! En effet, il va disposer d’un apport personnel important qui va faciliter l’obtention d’un nouvel emprunt et potentiellement en bonifier les conditions.
Le corollaire est que le vendeur s’expose à rester quelque temps “sans domicile“ avant de trouver l’appartement ou la maison de ses rêves. Pas facile quand on a une famille… Il faut en effet prévoir de stocker les meubles, d’être hébergés dans des conditions incertaines ou encore de trouver une location. Sans parler d’avoir à organiser deux déménagements au lieu d’un !

Commencer par l’achat

Si le vendeur est d’emblée rebuté par ces difficultés logistiques, il doit choisir d’acheter avant de vendre. Dans ce cas, il peut demander à sa banque de lui accorder un prêt relais, mais attention à ne pas en abuser ! En effet, plus il va mettre de temps à vendre son ancien logement, plus il va s’exposer à des frais additionnels importants. Pour bien faire ses calculs, il lui faut être avant tout réaliste sur son prix de vente.

Une alternative : la vente longue de son bien immobilier

La ‘vente longue’ donne au vendeur la possibilité de vendre plus sereinement, en choisissant la date de remise des clefs en fonction de l’avancement de ses projets, de quelques semaines à 6 mois généralement. L’idéal étant de faire coïncider la vente de l’ancien bien et l’achat du nouveau.

Bien évidemment, la vente longue doit être évoquée dès le début des discussions avec l’acheteur, qui doit répercuter ce délai dans son propre calendrier. Le notaire fixe en général une date butoir dans le compromis ou la promesse de vente avec l’accord des deux parties. Le délai peut être prolongé si nécessaire par la signature d’un avenant, la loi ne prévoyant pas de durée maximale.

Ce type de vente peut parfaitement convenir à un acheteur primo-accédant par exemple, afin de lui permettre de faire le tour des banques et de finaliser son dossier de financement.

Ce cas est cependant assez rare et toute la difficulté dans ce contexte consiste à trouver des acheteurs qui peuvent se permettre d’attendre. Une compensation financière peut alors leur être proposée, en contrepartie de leur patience, à savoir verser un dépôt de garantie (séquestre) plus faible à la signature du compromis ou de la promesse de vente.

Il n’y a pas de solution miracle ! L’articulation optimale d’un projet immobilier se détermine au cas par cas !

Le mot de Home By C

« C’est en général dans cette analyse au cas par cas que j’interviens pour conseiller mes clients en fonction de leur projet de vie, de leurs contraintes, afin que la transaction se passe en douceur et sans heurts. En effet la mission du chasseur immobilier se prolonge bien au-delà de la sélection et de la visite des biens. »